Une fête, ça se prépare

Ces jours de plus grande clarté, des températures plus clémentes, du retour des oiseaux migrateurs et de l’apparition des premiers bourgeons qui viendront,amènent avec eux l’espérance de l’arrivée du printemps. Toutes ces circonstances naturelles contribuent à nous disposer pour mieux célébrer la grande fête chrétienne de Pâques : victoire de l’amour sur la haine, de la lumière sur les ténèbres, de la vie sur la mort !

Toute fête se prépare :budget, invitations, programme, cuisson d’aliments, cadeaux, animation et j’en passe. Pâques est une célébration de foi même si revêtus d’éléments extérieurs importants. Ces principaux préparatifs demeurent d’abord d’ordre intérieur et spirituel. Cela n’est pourtant pas moins réel, bien au contraire. 

C’est pourquoi le Carême est un temps de préparation à cette rencontre du Christ ressuscité qui passe par une transformation du cœur. Lorsqu’en moi-même je ne suis pas de bonne humeur, lorsque je me sens angoissé, déprimé, les gens ont beau être gentil avec moi, le soleil peut tout illuminer autour de moi, il fait sombre à l’intérieur. Il règne parfois en mon coeur : crise, révolte,colère, rancune, mal de vivre. Si je vis des états d’âme douloureux, avec l’aide de la foi, de la charité et de l’espérance, je peux favoriser la paix intérieure, la joie de vivre, la vie fraternelle qui mettent en échec la solitude et ses ennuis.

Pour progresser dans le bonheur intérieur, pendant ce carême, il nous est proposé comme ajustement dans nos vies, d’«Oser la confiance» ! Cela comporte une toute autre atmosphère de vie selon que je suis dans des dispositions de confiance ou non. Oser s’abandonner dans la confiance et renoncer à la méfiance! Est-ce que je peux déjà discerner des dispositions de confiance qui prédominent en moi ou si c’est le contraire ? Ma façon de vivre et d’agir fait-elle de moi une personne qui inspire rapidement confiance? Améliorer notre environnement de vie par la confiance contribue certainement à ce que la grâce de Pâques apporte un meilleur climat social pour tous.

Je vous souhaite de très Joyeuses Pâques le 1er avril 2018 ! 

La résurrection de Jésus et les promesses de vie éternelle, même à cette date qui porte un autre sens, ne seront pourtant pas un poisson d’avril !

Recteur P. Henri Paradis, m.s.a.